Château Plantier Rose

Historique Du Château

Les archives de la propriété indiquent que son appartenance à la même famille est antérieure à 1870, même si les noms ont changé car les transmissions se sont effectuées par les femmes. Françoise Conte, l'actuelle propriétaire avec son mari, Michel, représente la cinquième génération en ligne directe. Juriste, titulaire d'un DESS de droit et diplômée de l'I.A.E (Institut d'administration des entreprises), elle a décidé de reprendre la gestion de la propriété, avec son mari, juriste lui aussi. Mais gérer un vignoble de dix hectares ne s'improvise pas, même s'il est admirablement situé sur un plateau argilo-graveleux qui lui garantit le meilleur potentiel. Françoise Conte est donc retournée sur les bancs de l'école pour passer un B.P.A de viti-œnologie. L'atavisme familial a joué fortement dans sa motivation, et son père, ancien président-fondateur de la Maison du vin de Saint-Estèphe a beaucoup aidé le couple tout au long de son parcours, y compris dans la conduite du vignoble, complanté de Merlot (30%), Cabernet Sauvignon (52%) et Petit Verdot (8%) avec une densité de 8000 pieds/hectares.

Dès leur arrivée, Françoise et Michel Conte remettent tout à neuf : l'investissement concerne notamment le pressoir horizontal pneumatique à membrane et les cuves inox thermo-régulées d'une capacité de 1200 hectolitres. Ils achètent également un tracteur et une machine à vendanger top niveau, dont la souplesse d'utilisation permet de vendanger dans les meilleures conditions, refont le chai à barriques, remettent le vignoble à niveau, en refaisant le palissage et en replantant 6 500 pieds chaque année, dans une vigne dont l'âge moyen dépasse les 30 ans. Ils achètent des barriques neuves, qui accueillent le vin pour 12 à 18 mois, selon les millésimes. Christophe Coupez, du laboratoire œnologique de Pauillac, leur apporte une aide précieuse. Tous ces efforts sont récompensés par les dégustateurs : "un vin équilibré d'une bonne persistance" … "charpenté, élégant, aux tanins denses et légèrement épicés" … "velouté sous le palais, il s'allonge en finesse"… peut-on lire dans la presse.

Aujourd'hui, le château Plantier-Rose produit 60 000 bouteilles, vendues par tous les canaux de commercialisation : l'export qu'ils traitent en direct pour une large part, le négoce, les courtiers, la restauration, les cavistes, et la vente à la propriété, grâce aux nombreux touristes qui traversent le Médoc.

Michel et Françoise Conte tiennent à leur autonomie, ils n'ont aucun contrat d'exclusivité, travaillent avec des agents et souhaitent cultiver leur indépendance tout comme ils cultivent leurs vignes. Autonomie ne signifie pas repli sur soi : membre du bureau de l'Union des Viticulteurs du Médoc, créée après l'annonce du nouveau classement des crus bourgeois – aujourd'hui annulé – Michel Conte est administrateur du Syndicat viticole de Saint-Estèphe et trésorier du Centre œnologique de Pauillac.